Foire aux questions

  • C’est quoi le Compact II ?

    Le Compact II est un deuxième programme de coopération qui a été signé, le 30 novembre 2015, par le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, représenté par Millennium Challenge Corporation (MCC), et ce, dans l’objectif d’améliorer la qualité du capital humain et la productivité du foncier. Ce programme, doté d’un budget de 450 millions de dollars, auquel s’ajoute une contribution du gouvernement marocain de l’ordre de 67,5 millions de dollars au minimum, sera réalisé sur une période de cinq ans et financera deux projets, à savoir « Education et Formation pour l’Employabilité » et « Productivité du Foncier ».

     
  • C’est quoi l’Agence MCA-Morocco ?

    L’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco) est un établissement public de droit marocain, qui a été créé et chargé de la gestion et de la mise en œuvre du Compact II.

     
  • C’est quoi le fonds « Charaka » ?

    Le fonds « Charaka » constitue, aux côtés de l’appui à l’opérationnalisation de la réforme de la formation professionnelle, les deux composantes de l’activité « Formation professionnelle » relevant du projet « Education et formation pour l’employabilité ».

     
  • En quoi consiste le projet « Education et formation pour l’employabilité » ?

    Le projet « Education et formation pour l’employabilité » a pour objectif de renforcer l’employabilité des jeunes à travers l’amélioration de la qualité de l’enseignement secondaire et de la formation professionnelle et de leur adéquation aux besoins du secteur productif. Ce projet s’articule autour de trois activités : « Education secondaire », « Formation professionnelle » et « Emploi ».

     
     
  • Quel est l’objectif du fonds « Charaka » ?

    Le fonds « Charaka » a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la qualité de la formation et à son adéquation avec les besoins des entreprises, en favorisant la flexibilité et l’autonomie des établissements de formation et en les responsabilisant par rapport à la réalisation des résultats escomptés. Plus particulièrement, le fonds vise la promotion du partenariat public privé (PPP) en matière de gestion des centres de formation professionnelle.

     
     
  • A quoi servira le fonds « Charaka » ?

    Le fonds « Charaka » sera utilisé pour financer (i) la création ou l’extension de centres de formation professionnelle gérés dans le cadre d’un partenariat public privé (PPP) et (ii) la réhabilitation de centres publics de formation professionnelle et leur reconversion d’un modèle de gestion classique en un modèle de gestion en PPP qui répond à une demande en ressources humaines du secteur privé.  

     
     
  • Quels sont les projets d’établissements de formation professionnelle éligibles aux subventions du fonds « Charaka » ?

    Sont éligibles aux subventions, les projets portant sur des établissements de formation professionnelle qui :

    • dispensent une formation initiale (formation diplômante reconnue). Les formations qualifiantes, continue ou de pré-embauche, ainsi que des actions de validation des acquis de l’expérience ou autres services aux entreprises sont encouragées en plus de la formation initiale diplômante pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises, des salariés et des demandeurs d’emploi et favoriser en même temps la génération de recettes supplémentaires par les établissements ;
    • répondent à un besoin en compétences du secteur privé dûment justifié, à travers une analyse et une justification des besoins ;
    • respectent les normes et les standards de qualité définis au point 2.2.2 de l’appel à projets ;
    • respectent le cadre légal et réglementaire du Gouvernement marocain et les directives de MCC liées aux normes de performances environnementales et sociales, et toutes autres questions requise par le Compact.  
  • Quels sont les secteurs éligibles aux subventions du fonds « Charaka » ?

    A part les secteurs extractifs, tous les secteurs sont éligibles. Seront privilégiés, cependant, les secteurs créateurs d’emplois.

  • Quels sont les niveaux, diplômes et certificats éligibles aux subventions du fonds « Charaka » ?

    Tous les niveaux, diplômes et certificats de la formation professionnelle reconnus par les textes en vigueur (CAP, S, Q, Bac Pro, T, TS) sont éligibles. Les nouvelles créations de centres de formation ou de nouvelles filières devront s’engager dans le processus de reconnaissance de leurs diplômes selon la réglementation en vigueur. Sont aussi éligibles les diplômes et certificats internationaux publics ou privés et reconnus au sein de leurs pays d’origine.

     
  • Quel est le budget consacré au fonds « Charaka » ?

    Le fonds « Charaka » est doté d’un budget de près de 103 millions de dollars, dont une contribution marocaine de l’ordre de 30 millions de dollars.

     
  • Les montants des projets proposés sont-ils plafonnés ?

    Le montant des projets proposés doit se situer entre 3 et 10 millions de dollars pour les créations et de 1 à 5 millions de dollars pour les extensions et les réhabilitations/reconversions. 

     
  • La réalisation des projets proposés est-elle limitée dans le temps ?

    Compte tenu de la durée du Compact qui ne peut dépasser cinq (5) ans à partir de sa date d’entrée en vigueur, la durée de réalisation des activités des projets financés par MCC ne devra pas dépasser quatre (4) ans et ne devra en aucun cas dépasser la durée du Compact.

  • Quels sont les organismes éligibles au fonds « Charaka » ?

    Sont éligibles aux subventions du fonds « Charaka » :

    • des partenaires publics qui doivent être nécessairement des ministères, des opérateurs publics de formation professionnelle ou des établissements ou entreprises publiques, auxquels peuvent s’adjoindre des Régions, d’autres collectivités territoriales et Tout autre organisme public habilité.
    • les partenaires privés qui doivent être obligatoirement des organisations professionnelles (associations ou fédérations), auxquels peuvent s’adjoindre des établissements privés de formation professionnelle, des ONG ou tout autre organisme/institution à but non lucratif opérant dans le domaine de la formation. 
  • Quels sont les organismes non-éligibles au fonds « Charaka » ?

    Les organismes non‐éligibles au fonds « Charaka » sont :

    • Les partis politiques ;
    • Les employés de MCA-Morocco, MCC, ou toute autre entité affiliée à MCA-Morocco et/ou à MCC ;
    • Toute entité apparaissant dans la liste “List of Parties excluded from Federal Procurement and Non‐Procurement programs” consultable à travers le site https://www.epls.gov/ ;
    • Les personnes entamant une procédure de liquidation ou en redressement judiciaire ;
    • Toute entité exclue en vertu des dispositions générales de MCC consultable à travers le site www.mcc.gov/guidance/compact/general_provisions.pdf;
    • Toute personne ou entité (i) figurant sur la liste noire pour participer à des marchés financés par la Banque mondiale, (ii) ou interdite ou suspendue de participation dans des marchés financés par le Gouvernement fédéral des États-Unis (iii) ou autrement interdite par la législation des Etats Unis, ou par un ordre exécutif, ou en vertu des politiques des États-Unis, y compris toutes politiques antiterroristes en vigueur, sera exclue des dons, subventions ou des marchés adjugés dans le cadre du Compact. 

    Ne sont pas éligibles également, dans le cadre de tout achat ou acquisition effectués par un bénéficiaire de dons ou subventions du Compact, toute personne morale ou physique ayant reçu des fonds d’un pays, d'une entreprise domiciliée dans ou possédant une activité principale/partie importante de ses activités dans un pays, soumis à une sanction ou à une restriction par la législation ou la politique des Etats Unis (un « pays inéligible »).

  • Quel partenariat public privé le fonds « Charaka » cible-t-il ?

    On entend par Partenariat Public Privé (PPP) tout contrat à long terme conclu entre une entité publique et une entité privée à l’effet de servir l’objet du fonds « Charaka ».

    Il est recommandé d’associer un partenaire technique, national ou international, public ou privé, en particulier pour les projets de grande taille, complexes ou qui envisagent de mettre en place des formations dans des domaines pour lesquels le Maroc ne dispose pas de savoir-faire. 

    La présence d’un partenaire financier est également souhaitable pour contribuer au financement des projets.

Vous avez des questions à propos du Fonds CHARAKA?

N'hésitez pas à nous écrire et on va vous répondre dans les brefs délais